Li Chevalier

Li Chevalier, née en Chine, fait partie de cette génération des artistes chinois qui ont trouvé leur « terre promise » sur le territoire français dans les années 80. Elle trouve sa vocation artistique dans les capitales européennes: Paris, Florence, puis Londres où elle est diplômée de Central Saint Martins College of Arts and Design , avant de franchir la barrière de la sélection pour l’exposition d’été de l’Académie Royale des Arts de Londres en 2007. Depuis 2010,  les grandes expositions monographiques.

Nam June Paik

Nam June Paik est né en Corée, à Séoul, en 1932. Il est le plus jeune d’une famille de cinq enfants. Son père est propriétaire d’une usine de production de textile. Durant sa jeunesse, il apprend à jouer au piano. En 1950, Paik et sa famille fuient la Corée en guerre. Ils vont d’abord à Hong Kong avant de s’installer au Japon. Paik entre à l’université de Tokyo où il fait des études d’esthétique et de musique. Il est diplômé.

Liu dao *Chine

2006 // Collectif Liu Dao. Ouvert en 2006 à Shanghai par l’artiste et curateur Thomas Charvériat, Island6 est la maison du collectif artistique Liu Dao créé en 2007. La collaboration est le moteur de ce collectif multiculturel d’artistes chinois sous la direction de curateur et directeurs artistiques étrangers. Les œuvres de Liu Dao résultent d’un assemblage entre des techniques chinoises traditionnelles (découpe de papier, calligraphie, sculpture) et matériaux contemporains (LED, Vidéo, Néon).  

Kimiko Yoshida

1963 // Les autoportraits de Kimiko Yoshida constituent différentes manières de sublimer ou de défaire « à l’envers » une enfance traumatisée, marquée par l’abandon et l’errance. Son arrivée en France en 1995 est vécue comme une renaissance. Son univers comporte aujourd’hui de multiples facettes qu’elle peuple de souvenirs, de ses rêves de petite fille et des légendes de son pays natal. La série des mariées, constituée d’une soixantaine d’autoportraits, est un voyage intime qui se définit comme art de la transition.

‏Xooang Choi

Naissance à Séoul, Corée en 1975. 2002 / BFA en Sculpture, Séoul National University, Corée. 2005 / MFA en Sculpture, Séoul National University, Corée. Xooang Choi a acquis sa reconnaisance dès le début des années 2000 pour ses sculptures figuratives miniatures en argile polymère peinte. A partir de 2007, il a produit des oeuvres plus volumineuses, qui ont magnifié son travail et l’ont rendu plus vivant une fois mis en scène dans l’espace. Le travail de Choi se distingue par.