Nam June Paik *Corée/USA

1932 // Nam June Paik est né en Corée, à Séoul, en 1932. Il est le plus jeune d’une famille de cinq enfants. Son père est propriétaire d’une usine de production de textile. Durant sa jeunesse, il apprend à jouer au piano. En 1950, Paik et sa famille fuient la Corée en guerre. Ils vont d’abord à Hong Kong avant de s’installer au Japon. Paik entre à l’université de Tokyo où il fait des études d’esthétique et de musique. Il est diplômé en 1956 après avoir écrit une thèse sur le compositeur Arnold Schoenberg.

Nam June Paik et Bob Benamou devant la Galerie du Génie, Paris

 

Il décide de poursuivre ses études en Allemagne. Il étudie pendant une année avec le compositeur Thrasybulus Georgiades à l’université de Munich. Puis, il continue pendant deux ans avec le compositeur Wolfgang Fortner à l’International Music College à Feiburg. Il assiste en 1958 à l’International Summer Course for New Music à Darmstadt. C’est là qu’il rencontre Karlheinz Stockhausen avec lequel il va travailler ainsi qu’avec Luigi Nono dans le studio de musique électronique de Radio Cologne.

Durant cette période, Nam June Paik côtoie John Cage et de nombreux autres artistes. À la fin des années 1960 ils se regroupent dans le mouvement FLUXUX. Nam June Paik commence alors ses actions musicales. Sonate NO 1 pour violon solo , est l’une de ses premières performances; il y détruit sur scène des instruments de musique. Ici, il s’agit en l’occurrence d’un violon qu’il brise sur un pupitre . Un geste radical qui incarne la destruction matérielle de la musique traditionnelle.

1964, Le pape de l’art vidéo s’envole à New York, capitale de toutes les avant-gardes.

 

 

 

 

 

 

LINCOLN 1990 – Technique mixte 240x110x90cm / CASABLANCA 1989 – Serigraphy on canvas 241x200cm / SISTER 1989 – Technique mixte 220x200x60cm